Droit à l’image

Le droit à l’image consiste  au droit qu’a une personne de s’opposer à la diffusion de son image.

Photographier une personne n’est pas lui faire violence, pas plus que de la regarder.

Tout dépend donc, comme pour le regard, si le photographe est un observateur bienveillant, soucieux du respect de son sujet, désireux de le sublimer dans l’image ou tout au contraire si le regard est intrusif, malveillant, cherchant à piéger son sujet, à en donner une image négative, voire dégradante.

Mes photographies ont une vocation exclusivement artistique. Elles ne sont prises ni à des fins commerciales, ni à des fins journalistiques.

Je m’attache, lorsque cela m’est possible, à demander l’autorisation de la personne photographiée dès lors qu’elle serait reconnaissable (ce qui dépendra du cadrage et du traitement en post-production).

D’un point de vue strictement légal, la personne photographiée (et objectivement identifiable) ne peut s’opposer à la diffusion de son image que si elle rapporte la preuve d’un préjudice moral ou financier.

D’un point de vue éthique, j’accepte sur simplement demande de retirer la photographie litigieuse.

Pour me demander le retrait de toute photographie que vous jugeriez préjudiciable à votre image, et sans qu’il soit besoin de m’en donner les motifs, vous pouvez faire une demande en utilisant le formulaire ci-dessous :